vendredi 14 mai 2010

Ma première (presque) interview de Høgni Reistrup

Høgni Reistrup


Høgni Reistrup est un chanteur féroïen inconnu en France et du reste assez confidentiel dans les autres pays scandinaves et pourtant, c'est un artiste d'un grand talent que je tiens à vous faire découvrir ici.
C'est au moment où j'ai commencé mes recherches sur la musique féroïenne que je suis tombé sur une chanson de lui. C'était en recherchant des artistes sur la version anglaise de wikipédia que j'ai trouvé toute une liste de noms tout aussi imprononçables les uns que les autres. Coincé entre Eivør Pálsdóttir et Davur Juul Magnussen, son nom ne ressortait pas franchement.
Les uns après les autres je les ai quasiment tous écoutés (en tout cas ceux dont il existait une base de donnée significative chez mon ami youtube)... J'écris mon blog le soir, en rentrant du travail et parfois je suis occupé à faire autre chose et, arrivé sur Høgni Reistrup, j'ai tout arrêté, je me suis assis à mon bureau, j'ai mis mes écouteurs et j'ai écouté ça :

video
Vit vita at so er

Høgni Reistrup n'en est qu'à son deuxième album mais l'on sent déjà un vrai talent de musicien et selon certains, de songwriter (ça par contre, je ne peux pas me prononcer)...

Alors effectivement, comment en savoir plus sur un chanteur aussi discret? J'ai essayé de trouver à droite et à gauche, des informations sur sa carrière, ses influences, ses projets et force a été assez rapidement de constater qu'à moins d'apprendre le féroïen j'aurais beaucoup de mal à en savoir plus sur le jeune homme. Au point où j'en étais de mon enquête, je savais ceci :

Høgni Reistrup est né en 1984 à Tòrshavn, la capitale d'un archipel de 46.000 habitants à tout casser. Son premier album, Hufagar á ferð, sorti en 2007 est arrivé en tête des charts féroïennes et, fort de ce succès, il enregistre un second album Trý fet frá tilveruni qu'il part mixer à Dublin.

Mis à part les quelques vidéos postées sur youtube (et que je vous encourage à aller découvrir), rien de très fourni.

video
Dýrdarríka Náttin

Voilà! Alors comment faire pour en savoir plus sur un chanteur aussi confidentiel quand aucun fanclub n'existe sur internet, quand le site internet existe mais que ce dernier se contente de rediriger vers une page youtube ou myspace (laquelle est également assez faiblarde). C'est alors que me me vînt une idée lumineuse : prendre contact avec lui, ce que je fis et je m'empresse de le dire tout de suite, il ne s'agit pas à proprement parler d'interview mais de correspondance par emails.

Junkboy94 : Tu habites encore aux îles Féroé? J'ai lu quelque part que tu vivais au Danemark.
Høgni Reistrup : Là, je suis à Copenhague, après avoir passé six mois à Dublin pour le mixage de mon dernier album. Je viens de rentrer des îles Féroé en avril après une tournée sur l'archipel. C'était super de jouer pour les Féroïens.

JB94 : J'habite une petite île (aux Antilles). C'est vraiment tout petit. Ici, quand quelqu'un devient célèbre localement c'est différent de l'Europe ou des Etats-Unis. Selon toi, est-ce la même chose aux îles Féroé?
HR : Oui c'est pareil ici. Les gens se connaissent et se saluent dans la rue. Le fait qu'il s'agisse d'une petite communauté influe sur beaucoup de choses - notamment l'environnement musical.


video
Tak meg við

JB94 : En tant qu'artiste Féroïen célèbre,
vois-tu une différence entre tes fans par chez toi et ceux que tu peux avoir au Danemark ou ailleurs?
HR : Je pense que les fans sont les mêmes partout. Ils s'intéressent à la musique et sont des auditeurs enthousiastes. Les gens en dehors des îles Féroé ne comprennent pas les paroles et cela créé une autre relation à ma musique. Il y a très peu d'étrangers qui s'intéressent à la langue Féroïenne.

JB94 : A propos des autres pays, t'es-tu déjà produit en dehors de la Scandinavie?
HR : En fait non, mais j'aimerais bien!

JB94 : Je ne connais pas bien ta musique (j'ai bien commandé tes deux disques mais je ne vois toujours rien venir) d'où ma question, tu ne chantes qu'en féroïen ou aussi en anglais et en danois?
HR : Je ne chante qu'en féroïen. La plupart des artistes chez moi chantent en anglais. Il n'y a pas tant d'artistes qui chantent en féroïen (en tout cas pas à mon âge), mais au fond, c'est quelque chose de naturel pour moi. Les gens qui ne comprennent pas la langue la trouve en tout cas exotique (il n'y a que 60.000 personnes qui parlent féroïen)

JB94 : Quelles sont tes influences?
HR : J'ai été particulièrement influencé par Kári P., un chanteur de folk féroïen de la fin des années 1970. Il chante en féroïen. Je suis également influencé par la chanson traditionnelle de mon pays. J'aime beaucoup Bob Dylan et le chanteur anglais Nick Drake. J'écoute aussi beaucoup de musique classique. J'ai joué du violoncelle pendant des années et c'est vrai que la musique classique est une très grande inspiration pour moi, en particulier des compositeurs comme Bach, Brahms et Tchaikovsky... Enfin, récemment, alors que j'étais à Dublin j'ai découvert le groupe américain Fleet Foxes. J'aime beaucoup leur musique.

Voilà! Alors je ne saurais que vous conseiller de découvrir cet artiste singulier et prometteur! Un petit clic sur les deux albums et zouh! vous vous retrouver sur le site tutl.com qui propose les deux albums à des prix franchement raisonnables.








1 commentaire:

  1. Høgni Reistrup sera en concert à Copenhague le mercredi 23 juin à la "Nordatlantens Brygge" (North Atlantic House) à 20h00, entrée : 50 DKK (6,75 EUR)... Qu'on se le dise ;-)
    http://www.facebook.com/pages/Hogni-Reistrup/111348007757?ref=ts#!/event.php?eid=128275407192777&ref=mf

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...