dimanche 27 novembre 2011

Lisa Ekdahl au Splendid... de Lille



Petite info à celles et ceux qui sont dans le nord, qui aiment Lisa Ekdahl et qui ne font rien demain soir, Lisa Ekdahl est en concert au Splendid à Lille. En bon ch'ti que je suis, je ne pouvais pas ne pas passer l'info et voilà qui est fait.
Quoi? Vous ne connaissez pas Lisa Ekdahl? Bon, parce que c'est vous, voici vite fait un petit rattrapage en cinq vidéos.

Daybreak


Vem Vet? (Qui sait?)


All I Really Want is Love (avec Henri Salvador)


I Don't Mind


Tvivel (concert de Lars Winnerbäck à Linköping en 2003)



Billets en vente ici. Voilà! Pas d'excuses!

samedi 26 novembre 2011

Plumbo



On reste en Norvège pour un tout petit post, un coup de coeur qui s'appelle : Plumbo. Plumbo est un groupe sympatoche qui chante des chansons à boire et des airs traditionnels sur une musique rock et clairement virile. Ils ont tous eu leur CAP beau gosse option bagarre et ont réussi à se hisser à la huitième place du top 50 norvégien avec une chanson qui ne sera jamais reprise par les inrocks!

Møkkamann


Drømmeland

C'est beau comme du J-Rock!

___

Site web : http://www.heltplumbo.net/site/

Et ça me rappelle une autre chanson norvégienne! Ah oui et ça fait longtemps que je n'en ai pas parlé, de celle-là! Heia Brann! La chanson des supporter de l'équipe du SK Brann par Den 12. Mann.


Rebekka Karijord et mes états d'ame...




Parfois je me pose la question sur la nature de ce blog et l'importance (ou non) de parler de la musique scandinave. En réalité, y a-t-il une musique scandinave? Bien sûr que non. Quel rapport peut-il exister entre les Cardigans, Moddi, Stina Nordenstam ou Rebecca&Fiona? A première vue, aucun. Il serait possible d'aller loin dans la réflexion et se dire qu'il existe effectivement un black metal typiquement scandinave, une sensibilité jazz unique ou un rock indé qui n'existe que dans ces pays-là. Oui c'est vrai, mais lorsque j'ai commencé ce blog, je me suis rendu à l'évidence, si les aléas de la vie m'ont donné la chance de découvrir ces artistes si particuliers, c'est bien évidemment du à toute une série de concours de circonstances. Etudiant en langues scandinaves, évidemment. Une, puis, deux, puis trois bourses d'études en Suède et au Danemark... Tout a commencé pour moi avec trois artistes suédois : Kent, Lisa Ekdahl et Stina Nordenstam. Je suis immédiatement tombé en arrêt devant l'énergie du groupe de Jocke Berg, la voix mystérieuse de Stina Nordenstam et le charme si particulier de Lisa Ekdahl... Dès cet instant, c'était en 1997, je me suis mis en quête de découvrir les musiques de ces pays. Cela dit, je n'ai jamais dit que les musiques du nord étaient les meilleures du monde (quoique). Elles ne seraient pas ce qu'elles sont si il n'y avait pas au départ, à la racine, les deux monstres musicaux du vingtième siècle que sont la Grande-Bretagne et les États-Unis. Moi-même je n'apprécierais peut-être pas ces artistes si je n'avais pas bu et mangé du Beatles, du Leonard Cohen, du Velvet Underground ou du LedZep...

D'ailleurs, Høgni Lisberg, dont je parlais récemment, ne serait évidemment pas lui-même si un jour, sur son île il n'avait entendu les Rolling Stones, Ben Harper ou qui sais-je? De la même manière, si la plupart des groupes et artistes scandinaves chantent en anglais, c'est bien évidemment parce que dans ces pays, la culture pop, rock et dance anglo-saxonne a une place de choix.

Mais il arrive parfois qu'un(e) artiste vienne balayer les doutes que je peux avoir sur la réalité d'une musique typiquement scandinave et sur l'utilité de mon blog. Il y a eu Björk a une époque, il y a eu le merveilleux Høgni Reistrup et il y a la Norvégienne Rebekka Karijord.

Wear it Like a Crown

Avec plusieurs cordes à son arc (elle est également musicienne et actrice), Rebecca Karijord peut se permettre de prendre son temps et sortir un album tous les trois ou quatre ans. L'avantage, pour ceux qui ne la connaissent pas, c'est que la demoiselle n'en est qu'à son troisième disque et que rien n'est perdu.

 The Noble Art of Letting Go

Si il y a cette forme, toute nordique, de folie mélée d'élégance chez cette chanteuse, on est loin des Svenska Flickan. Ici, musique et voix nous emmènent voir des paysages faits d'émotions, de vies racontées avec une une sincérité qui enrobe, qui caresse et désarme l'auditeur. Si vous souhaitez commencer à vous plonger dans l'univers de Rebekka Karijord, il serait bon de commencer par The Art of Letting Go. Certes cet album date de 2009. Il n'empêche qu'il est le dernier et de loin le meilleur de ce qu'à produit jusqu'à aujourd'hui la miss. Régulièrement réédité, cet album n'en a pas le moins du monde perdu de sa beauté précieuse et, soit dit entre nous, dans un monde où la plupart des gens consomment la musique comme on achète des carottes au supermarché du coin, The Art of Letting Go est résolument un album à garder au dessus de la pile. En compagnie de Philharmonics d'Agnes Obel et du dernier Sumie Nagano (je sais que je ne suis pas objectif).

Il se murmure qu'un nouvel album est en prévision pour le début de 2012. Quitte à découvrir le travail de cette artiste magique, autant commencer avec The Art of Letting Go.


Pour information, Wear it Like a Crown a eu la grâce d'une diffusion outre-atlantique dans le trailer de Grey's Anatomy. L'épisode étant passé en septembre derniers aux States, on peut supposer le voir arriver sur tihèfouane dans les mois qui viennent...


Paperboy


Discographie :

- 2003 : Neophyte

- 2005 : Good or Goodbye

- 2009 : The Art of Letting Go




jeudi 24 novembre 2011

Høgni Lisberg - Haré! Haré!





Je ne pensais pas parler de cet album d'Høgni Lisberg. Après tout, il est sorti en 2008 et depuis le jeune féroïen n'a pas sorti d'album (ou alors je me trompe). Mais il se trouve que cet artiste a vu cette année une de ses chansons connaître une popularité surprenant aux Etats-Unis.

Bow Down (To No Man) figure sur la bande son du jeu NBA 2K11



Haré! Haré! est le troisième album d'Høgni Lisberg. Un disque qui s'ouvre sur la chanson Big Personality et ces paroles d'un narcissisme certain : "Je sais que j'ai une grande personnalité, et un fort magnétisme aussi". Voilà, qui cerne le personnage. Effectivement, à le voir bouger sur scène, on est assez loin d'autres chanteur de l'île aux moutons comme Teitur ou un autre Høgni (Reistrup). Car au fond, cet artiste là a avalé, mangé et bu du rock américain jusqu'à l'extase (ou l'overdose, selon qu'on aime ou pas le rock US). Rien d'étonnant à trouver derrière sa voix rauque et poussée, des accents blues digne d'un groupe d'énervés du grand sud américain. Rien d'étonnant donc, non plus, à ce qu'il signe ce troisième album chez le label US "pur rock", Spectra... 


Big Personality

Haré! Haré! est sans conteste un album efficace et truffé de tubes en puissance et Høgni est un showman et un songwriter qui fait clairement le job mais... il vient des îles Féroé et si il veut un jour à faire une grande carrière, à la manière des grands rockers, il lui faut d'abord encore  manger un peu de pain gris. La vie est injuste et il est certain que si le bonhomme était originaire de Manchester, de Seattle ou de toute autre ville de Grande-Bretagne ou des Etats-Unis, il aurait certainement déjà été sur le plateau du grand journal ou dans une compil des inrocks. Il n'en reste pas moins que ce troisième album est une bière fraîche qui se boit d'une traite et qui, je le répète, contient des titres qui pourraient quasiment tous faire des tubes et même être repris dans des séries télé US (et d'ailleurs, Big Personality a été repris par l'émission de télé-réalité de MTV, Bienvenue à Jersey Shore).


Allez une petite vidéo, pour vous donner une idée du travail d'Høgni Lisberg.

Burstin' Bubble


mercredi 23 novembre 2011

Sondre Lerche chez Dave Letterman


Les artistes nordiques semblent se succéder sur le plateau de David Letterman. Après Lykke Li il y a quelques jours c'était au tour hier soir du norvégien Sondre Lerche d'aller montrer sa belle gratte et de se recoiffer entre deux accords.
Le titre qu'il présente, Private Caller, est tiré de son album éponyme, sorti cette année chez tous les bon vendeurs de galette et chez notre bon ami iTune.



A noter que ce n'est pas le premier passage de l'artiste. Ce dernier était passé dans la partie musicale du Late Show à l'occasion, cette fois, de sa participation à la bande originale du film américain Coup de foudre à Rhode Island (avec Steve Carell et la française Juliette Binoche). On le retrouve avec To Be Surprised.



A noter également que Sondre Lerche n'est que le deuxième artiste norvégien à se produire sur la scène du Late Show, après Sissel Kyrkjebø.

FM Belfast - Don't Want To Sleep



Comme son nom ne l'indique pas, FM Belfast est un groupe islandais. Oh il n'y a rien de surprenant à cela, nombreux sont les groupes dont le nom ne reflète pas l'origine : Texas (Ecosse), Air France (Suède) ou Girls In Hawaii (Belgique). Bon, en même temps, en ce qui concerne le dernier exemple, la ville d'origine du-dit groupe n'étant pas des plus propice au rêve et à l'évasion, j'imagine assez mal un groupe s'appeler fièrement Girls In Braine L'Alleud. Mais, je m'égare une fois de plus.
Pourquoi donc vous parler de FM Belfast? Parce que ce groupe vient de faire un carton au festival caennais les Boréales? Parce qu'ils viennent de sortir leur deuxième album, un album de qualité encensé par les critiques? Parce que je ne parle franchement pas assez de l'Islande? Pour tout ça et aussi parce que leur dernier album, Don't Want To Sleep met la patate sans pour autant lasser.



La recette de ce groupe tient tant dans sa conception que dans son style. Sur le modèle joyeusement bordelique des I am From Barcelona, FM Belfast est un groupe à géométrie variable et si il existe un recensement assez clair des membres du groupes (qui ne sont tout de même pas vingt-neuf), il est assez rare que l'ensemble des huit membres soient présents. On est dans une atmosphère tranquille et détendue, pas d'égo surdimensionné ici et assez logiquement, on ressent l'esprit de liberté dans le style du groupe. Fondé en 2005, la légende dit du groupe qu'il a enregistré son premier titre pour fêter l'anniversaire d'un copain.

Rien d'étonnant, en réalité à ce que la bande FM (un peu d'humour ne fait jamais de mal), propose une musique sympa, sans réelle convention et à des années lumières de l'introspection narcissique proposée par Björk. Ce joyeux bordel anti-crise qui a ses bons et ses mauvais côtés. Les bons : Don't Want To Sleep est un album joyeux et qui ne laisse pas le sentiment glacial que peut parfois laisser la musique électro islandaise. Le mauvais côté c'est que cette liberté donne parfois aussi l'impression d'un manque d'implication et de sérieux. Chacun choisi sa façon de voir. Moi je suis plus d'avis de prendre la musique de FM Belfast comme elle est : un instant récréatif et sympa.




PS : Cet album est sorti il y a un moment mais étant donné l'actualité récente du groupe et sa présence en France, il m'a semblé intéressant de revenir sur leur album...

lundi 21 novembre 2011

Et tout de suite... Une page de pub! (3)



Je pensais qu'à mesure que le temps allait passer les chances de trouver des exemples de musiques nordiques dans la publicité s'amenuiseraient. Eh bien, je crois que ce ne sera pas encore pour tout de suite!
On commence par un oubli permanent chez moi. José Gonzalez. Cet artiste (aussi connu au sein du groupe Junip), est bel et bien suédois. Il se fait depuis quelques années un des spécialistes des chansons reposantes, zen et lumineuses. Pour ceux qui ne connaitraient pas le style du monsieur, sachez qu'en regardant l'écran de votre téléviseur, vous avez certainement du à un moment tomber sur ceci :

José González Sony Bravia



Et c'est parti pour une petite série de musiques de pub scandinaves!

Agnes Obel   TMobile


Bjork Protect Our Children



Cardigans Mini Cooper



Nils Petter Molvær Medoff



Eagle Eye Cherry Pub pour la ville de Brisbane



Europe VH1 (Chaîne TV US)


Oh Laura Saab



Fallulah Ford Fiesta



Salem Al Fakir Telia


Voilà... Encore beaucoup de Suédois, j'en suis désolé... Je vais essayer, pour la prochaine fois, de faire une série sans aucun artistes de ce pays. Promis!

dimanche 20 novembre 2011

Siri Nilsen - Alle Snakker Sant



Siri Nilsen est une artiste norvégienne qui chante en norvégien et qui arrive à vendre des disques à des gens qui ne parlent cette langue. A 26 ans, la jeune femme sort son deuxième album et un single, Alle Snakker Sant, qui arrivent, tous les deux, en tête du classement des téléchargement de iTunes.



Siri Nilsen est une artiste à la voix envoutante qui chante des mélodies sur des airs simples et beaux. Armée joyeusement d'un ukulélé, elle déroule des histoires et des notes qui surprennent comme une descente de côte à vélo. Elue en 2008 meilleure artiste débutante, la jeune femme est décrite par le jury comme une "chanteuse prometteuse qui (...) a le courage d'écrire des paroles belles, simples et intimes en norvégien."
Forte de cette reconnaissance, Siri Nilsen sort son premier album, Vi Som Ser i Mørket (Nous Qui Voyons Dans le Noir).



Åpen Bok (Livre Ouvert)


Ce premier opus est très favorablement accueilli. C'est un disque court et chantant où la voix riante et lumineuse de l'artiste sur des airs de piano et ukulélé. Tantôt mélancolique, tantôt gai, Vi Som Ser i Mørket n'en reste pas moins un album cohérent et positif.


Et elle nous revient avec un second disque, Alle Snakker Sant, que je pourrais traduire par Ils Disent Tous la Vérité ou (peut-être) Ils Parlent Tous Vrai. Je ne suis pas certain de la tradu sur ce coup-là. Ma spécialité étant le suédois, j'ai toujours une petite réticence à traduire moi-même les textes norvégiens... Peu importe après tout car, comme je le disais plus haut, Siri Nilsen vend des disques même aux gens qui ne parlent pas sa langue et j'ai peut-être une explication à cela. Elle utilise sa voix comme un instrument et, au fond, chacun y trouve son compte... Si ses fans scandinaves comprennent le sens de ses paroles, ses fans étrangers (dont je suis mine de rien) resteront plus sur le son des paroles.






Je me souviens d'une amie suédoise qui me disait que le norvégien, même parlé, était une langue qui ressemblait à une chanson. Avec Alle Snakker Sant, Siri Nilsen réussi un album enchanté et délicieusement féminin. 

Update : Alle Snakker Sant avec les paroles! Toi aussi, amuse-toi à chanter en rythme en norvégien!









Site web : www.sirinilsen.no/

Live de Lykke Li


Lykke Li est actuellement en ​​tournée aux States. Une tournée qui se termine demain (le 21/11/11) à la Nouvelle Orléans. Mais outre un live chez David Letterman il y a quelques jours (vidéo ici), la radio publique suédoise P3 vient de mettre en ligne un concert enregistré en mai dernier au Cirkus de Stockholm. Le voici. 



Rebecca och Fiona


Je ne sais pas exactement quoi penser de ce duo de DJ. D'abord parce que dès qu'il s'agit de dance et d'électro, je dois bien avouer que je n'ai pas de connaissance suffisante pour pouvoir affirmer sur un ton inrockuptible que tel ou tel artiste est la révélation de l'année et que la manière dont il ou elle a de jouer avec les sons donne une émotion particulière et un cachet qui lui donne des airs de Beta Band, de Kraftwerk, de Daft Punk ou de Laurent Garnier. Alors pour être tout à fait simple, je vais vous expliquer ce qu'il s'est passé exactement.
J'étais ce matin, encore une fois, en train d'écouter la radio suédoise (P3 en l'occurrence) à la recherche d'un nouvel artiste. On est dimanche à 8h  heures, ma femme dort encore et moi, en bon lève tôt, je me dis que je vais avoir trois bonnes heures devant moi pour écouter de la musique et même peut-être danser avec un cintre comme on le fait tous à un moment de la journée. Mais le problème, c'est que la radio publique suédoise, vendue qu'elle est à la suprématie musicale américano-britannique, n'a pas beaucoup tendance à pousser les artistes nationaux. Je parle d'expérience et d'une expérience qui ne demande qu'à être démentie par un commentaire aussi violent que définitif qui me dira : "Mais espèce de bougre d'imbécile de mes deux! Tu n'écoutes pas la bonne radio!" et me donnera très vite la marche à suivre pour écouter et dégoter les bons groupes et artistes de la scène indé.
Bref, je tombe sur ça :

Luminary Ones

Rebbecca & Fiona sont donc un duo de DJ suédoises qui ont grandi dans un univers artistique riche, Rebecca étant la fille d'une actrice et d'un pianiste relativement célèbres en Suède, quand Fiona n'est autre que la fille d'un musicien américain (lui aussi assez connu) installé en Suède depuis les années 1960. La carrière de ces deux filles est assez courte mais elles ont marqué le public suédois par des choix forts médiatiquement. Une première partie de Robyn, une série de télé-réalité en leur honneur leur ont permis de s'installer dans les esprits. Si l'on ajoute à cela qu'elles ont un physique scandinavement correct, on peu leur prédire un avenir radieux. En attendant, je me contenterai de regarder cela de près et qui sait, peut-être a-t-on avec Rebbeca&Fiona une alternative féminine à David Guetta... Oh non! Pitié!


Bullets

Mais pour l'inculte en musique électro que je suis, il y a quelque chose d'excitant et d'intéressant dans ce duo. Une énergie et un humour qui donne la pêche et qui fait quand même sourire. Elles ont de l'humour et une tendance à se moquer d'elles-mêmes, comme on peut le voir dans le clip de leur dernier titre en date, Jane Doe.

video

Pour être complet sur le sujet, ajoutons que Rebecca och Fiona viennent de sortir leur premier album I Love You, Man! et qu'il y a sur itunes tout ce que vous voulez pour danser comme des neuneus le dimanche matin!

PS : Il paraît que Rebecca och Fiona préparent un album avec Vincent Delerm. (fake mais imaginez le mélange!)

Myspace : Inexistant ou alors bien caché

samedi 19 novembre 2011

Svenska flickan


Une rencontre avec Svenska Flickan est une aventure. Un voyage à travers l'enfance, les couloirs du lycée, la honte et la désolation des forêts suédoises. Genres mélangés librement et sauvagement. Svenska Flickan (la jeune fille suédoise) fouille et prend tous les outils qu'elle peut trouver pour raconter son histoire. C'est avec de l'humour, des synthétiseurs, des queues de cochon, des rythmes de samba, du chamanisme, de la musique et des chants rituels qu'elle te séduira (...)
C'est comme cela que se présentent, elles-même, les trois filles de Svenska Flickan (la jeunne fille suédoise). Et effectivement, il y a un grain de folie dans ce trio. Rien qu'à les voir on s'imagine tout de suite qu'il y a un truc qui cloche magnifiquement.




Svenska Flickan est un groupe vocal composé de Fanny Leander, Sofie Forsman et Moa Nilson. Créé en 2009, ce trio explose sur scène mais n'a encore pour le moment aucun album en vente. En tout cas, je n'ai rien trouvé de probant (en CD ou en téléchargement légal)  à ce jour, mais je pense que Svenska Flickan a le même problème de référencement que d'autres groupes suédois qui ont choisi des noms simples (Kent, The Voyage, etc.). Il est donc fort possible qu'elles soient tout simplement difficiles à trouver. A bien observer leurs clips (car il y en a), on se rend compte que l'on est véritablement en présence d'un groupe habité, hyper inventif et qui ferait passer Camille pour une chanteuse mormone.

Zexy

Mais derrière la joyeuse sauvagerie démontrée, il y a un vrai talent vocal et une maîtrise sûre et expérimentée de l'espace et des sons. On en a un exemple criant dans le beaucoup plus calme et profond Liten Tjej (Petite Fille) :



Site web : http://www.svenskaflickan.se/
Myspace : http://www.myspace.com/svenskaflickanswedishgirl

vendredi 18 novembre 2011

Moddi

Au fur et à mesure de mes pérégrinations musicales à travers les webradios, forums, blogs et autres journaux scandinaves, j'ai la chance de tomber sur des perles. C'est également une frustration car, mine de rien, j'ai une vie et je ne peux pas écrire en permanence mais il y a des moments où, devant le talent évident d'un artiste, je me sens obligé de me lever en pleine nuit et, à l'aide du café du matin réchauffé au micro-onde, je me penche sur mon ordi et tente, à ma façon de décrire le talent, l'émotion qui est la mienne à l'écoute d"un artiste. En règle générale, je laisse quand même reposer mon post la nuit, histoire de voir, si le lendemain, je suis toujours emballé par le talent qui m'a tenu éveillé la veille. Cette fois-ci pourtant, avec Moddi, je me sens obligé de tout écrire d'une traite...



Voici un artiste norvégien très étonnant. A mis chemin entre Björk et Yann Thiersen. De Björk, il a la folie naturelle et le sourire enfantin. De Yann Thiersen, il a le sixième sens du bidouilleur, du mélangeur de sons naturels. Moddi est en effet un multi-instrumentiste génial qui joue aussi bien de la guitare que de l'accordéon et qui mêle en une chanson folie et sérénité. Originaire de Senja, une petite île au Nord de la Norvège que la nuit recouvre une longue partie de l'année, Moddi ressemble à un soleil, tantôt clair, tantôt obscur.


Rumbles, le titre qui ouvre son premier album, Floriography

Repéré en 2010 par Valgeir Sigurdsson (qui a produit entre autres grands, Feist, Björk ou la française Camille), Moddi s'en est allé en Islande et c'est là, dans un studio de Reykjavík, qu'est né Floriography
Avec ce premier LP on a tout un univers et des parfums familiers. Il y a effectivement du Björk, du Damien Rice (des influences revendiquées)... On trouve aussi un peu de Lisa Germano dans la gestion de la voix. Mais Moddi est bien plus que la combinaison de ses nombreuses influences. Entrer dans son monde c'est mettre le pied dans un endroit encore inconnu, où les chansons ne sont pas prévisibles. Je peux imaginer qu'il ne soit pas donné à tout le monde de se plaire dans le monde de Moddi mais en ce qui me concerne, je vais garder un œil attentif et plein d'espoir pour cet artiste singulier.

Magpie Eggs

Site web : http://www.moddi.no/
Myspace : http://www.myspace.com/moddimusikk

jeudi 17 novembre 2011

4 Guys From The Future



Je me reproche souvent de ne pas parler assez du Danemark, un pays que je connais pourtant assez bien pour y avoir usé mes premières doc martens. Je reste en règle générale assez focalisé sur la musique de Suède pour la raison aussi évidente qu'inexcusable qu'avec la Suède, qui a depuis des décennies vampirisé la scène musicale nordique, il est parfois difficile de poser une oreille attentive sur les autres scènes danoises, norvégiennes et plus encore finlandaises. J'ai souvent l'impression que tourner le dos ne serait-ce que deux secondes à la Suède peut me faire louper la nouvelle sensation du moment. Mais il est vrai également qu'avec des groupes aussi phénoménaux qu'Abba, Europe, Roxette ou les Cardigans, ce pays a planté sur la notion de musique scandinave un drapeau azur et or. Un peu comme Neil Armstrong posant le drapeau US sur la lune en 1969.
Depuis lors, allez me trouver un groupe danois qui remplit des stades et rend hystérique les foules? Aqua? Bon, on ne va pas commencer là-dessus!
Et même lorsque l'on évoque les excellents Mew, on entend, presque comme une explication... Mew, les Kent danois.
Bon, ok...

Alors, loin d'aller réparer une injustice, je vais aujourd'hui tenter d'évoquer un groupe danois fort  intéressant et qui semble avoir une manie (pas dut tout fâcheuse) d'aimer tourner en France. 

Il s'agit de 4 Guys From The Future. A la première écoute on a l'impression (en tout cas moi je l'ai) qu'avec ce groupe timide et cosmique, on va avoir droit à une musique qui fait planer. Et c'est le cas. Les influences conscientes ou non de ces 4 garçons de Copenhague sont évidentes : Pink Floyd, Brian Wilson et certainement un peu Phoenix ou MGMT...

Life Is Up To You est le premier single d'Under The New Morning Sun, leur premier album, sorti le 25 février dernier sur le label indépendant danois Tambourhinoceros.
 



Alors certes c'est un premier album et il faut avouer qu'il y a un petit côté fourre-tout avec des clins d'oeil à leurs influences brit-pop, shoegaze, Beatles même et, on n'y coupe pas, électro-pop. Mais au final, on trouve, avec ces quatre garçons dans le vent nordique une promesse qui donne à penser qu'ils ont bien choisi leur nom.

Pour terminer, quelques dates de concert, car ils sont en ce moment en France (source : enmemetemps.com)  :


08/12/2011 : I-BOAT Bordeaux (33) 
09/12/2011 : LE CAMJI - Niort (79) 
10/12/2011 : LE PORTAIL COUCOUC - Salon de Provence (13)

Et en bonus track, un live :



_____

Update le 8/12/2011 :
Bonus bis : Interview in english sur France24 - l'interview commence à 5'30

video


Encore un matin 20.12.11 - 4 Guys From The Future by encoreunmatin

Myspace : http://www.myspace.com/4GFTF
Facebook : http://www.facebook.com/4guysfromthefuture
Tambourhinoceros : http://tambourhinoceros.net/4gftf/


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...