vendredi 14 octobre 2011

Saint-Barth, en svensk ö,eller hur?



Un blog, c'est comme un jardin : Si on ne l'entretien pas ça devient vite un truc sauvage et un peu ridicule. Il y a naturellement des raisons qui justifient le fait que j'ai laissé taxkalduha en friches pendant un long moment... Mais au fond, et je pense que vous serez d'accord avec moi, il faut bien avouer qu'habiter aux Antilles n'est pas nécessairement le meilleur moyen ou en tout cas n'aide pas à rester dans une ambiance scandinave. Ici pas de rød grød med fløde ni de Ikea invitant à njuter. En réalité, à première vue, rien ne semble connecter les Caraïbes avec la Scandinavie.

En fait il y a bien une petite chose... Bon ce n'est pas grand chose mais quand même... La Suède a eu une possession, une petite île aux coeurs des Antilles. C'était il y a bien longtemps, certes mais cette époque a bel et bien existé. Cette île, nous autres la "connaissons" bien car elle est française et l'on peut avoir la (mal)chance d'y rencontrer notre Johnny belgo-national, Pierce Brosnan (à c'qui paraît) et d'autres stars étrangement attirées par les Caraïbes, la culture millénaire, les traces du passage des indiens arawaks et plus prosaïquement le régime fiscal zen et tolérant. Je veux parler de Saint-Barthélémy, Saint-Bart pour les intimes...



Alors effectivement en posant le pied sur le sol de la "capitale", Gustavia, on est déjà un peu ailleurs. Ceux d'entre vous qui connaissent les Antilles et qui ont déjà eu l'occasion de se rendre dans cette île minuscule se souviendront certainement que c'est un endroit vraiment très particulier. La culture suédoise n'y tiens plus une grande place et rares sont ceux qui ont la moindre connaissance de l'ancienne mère patrie mais le décorum est là. Touristiquement parlant, c'est bien joué. Les panneaux indiquants le nom des rues est encore bilingue. Certaines indications et descriptions sont écrites en français et en suédois, comme on peut le voir ici :



Bon d'accord je zoome...


Et il y a un léger esprit scandinave sur cette île. De l'autre côté du port de plaisance, à côté du siège de la collectivité, on trouve un musée qui retrace l'histoire ancienne et récente de l'île et il n'est pas rare de voir flotter ici ou là des drapeaux à la croix de Saint-Olaf jaune sur fond bleu.
Pour être tout à fait honnête, on s'ennuie assez vite (ce qui constitue un autre point commun avec la Suède - rire sardonique), mais j'aime bien cette île. Elle a quelques chose de gentiment nostalgique et de lent. Ce n'est pas une lenteur typiquement caribéenne mais il y a, paradoxalement quelques chose qui me rappelle les villes de bord de mer du nord de l'Adriatique. Il y a aussi un peu de Bretagne, mais une chose est sûre... les Antilles sont loin, ou en tout cas, on est loin de Saint-Martin, de la Guadeloupe ou même (et surtout) de la République Dominicaine, pourtant pas si éloignée.

C'est une île un peu aseptisée c'est certain mais au fond, c'est un endroit assez mignon pour un touriste. De toutes façons, je n'y habite pas... je ne suis ni riche, ni en manque d'ennui...

Ce qu'il faut retenir de ce post : Je suis quand même un sacré branleur et la prochaine fois je vais devoir trouver mieux qu'un minable compte-rendu de voyage sur une île pour milliardaire. Bon, pour me faire pardonner, un live de la danoise Tina Dickow...


video
Tina Dickow - Copenhagen

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...